Qui sommes nous ?

L’ANDER a été créée pour alerter l’opinion publique et les médias sur la consommation excessive des espaces agricoles et naturels dans notre pays, qui vient de dépasser les 86 000 hectares en 2010 et qui aboutit à la disparition de la surface agricole d’une département français moyen tous les 5 ou 6 ans.

L’ANDER agit également sur les élus, tant nationaux que territoriaux, pour influencer leurs décisions dans le sens du développement, dans tous les sens du terme, des espaces ruraux et naturels.

L’ANDER entend également réfléchir avec les élus urbains et les urbanistes pour inventer de nouveaux rapports “ville-campagne” , moins consommateurs de foncier.

L’ANDER, toutes les sensibilités politiques réunies pour une grande cause nationale !

L’ANDER regroupe des parlementaires et des élus régionaux et locaux représentant les grandes sensibilités politiques du pays (UMP, PS, Verts Europe Ecologie, Nouveau Centre, Parti Radical, Modem, Parti Communiste….).

L’ANDER rassemble également des responsables agricoles et des environnementalistes, solidaires et agissant pour préserver et développer les espaces agricoles et naturels.

Pourquoi préserver et développer le territoire rural ?

Notre territoire rural constitue une richesse pour notre pays et un facteur d’équilibre pour notre société toute entière. Pourtant, il connaît de plus en plus d’agressions qui menacent gravement notre avenir.

Ces menaces sont essentiellement liées au développement de l’artificialisation et à l’extension de la campagne résidentielle. Sur les 50 dernières années, l’extension de la ville, le développement des infrastructures, ont fait reculer de 20 % les surfaces agricoles quand, par ailleurs, les moins bonnes terres étaient abandonnées aux friches ou à la forêt. Aujourd’hui, plus de 40 % des terres agricoles se situent dans les aires sous influence urbaine. Sur les tendances actuelles, les surfaces agricoles régresseraient encore de plus de 12 % d’ici 2050.

accueil

La France, l’Europe et le monde ont de plus en plus besoin de terres agricoles : pourquoi ?

Cette consommation frénétique des terres agricoles en France est un paradoxe au moment où le besoin de terres agricoles, notamment arables, ne cesse de s’accroître au niveau mondial, du fait de facteurs incontournables :

  • les besoins alimentaires croissants
  • la conservation de la biodiversité animale et végétale
  • les défis de l’eau
  • les besoins énergétiques qui se traduisent par le développement des bioénergies et des biomatériaux, face au déclin des ressources
  • la lutte contre le réchauffement climatique qui implique de ne pas réduire la surface de nos forêts.

D’autres choix sont possibles …

Par exemple, l’Allemagne consomme une fois et demi moins de terres agricoles que la France et a décidé de réduire ces prélèvements de moitié en dix ans. Pendant ce temps, la France poursuit sa fuite en avant d’étalement urbain et de développement anarchique des zones commerciales et zones d’activité dont beaucoup restent en déshérence après avoir définitivement détruit les espaces naturels et agricoles.

Contactez nous !

Pour en savoir plus sur l’ANDER et ses actions : contactander2015@gmail.com